Nos événements incontournables

Fêtes de Wallonie.  –  CCW

Incontournable fête populaire qui se déroule le troisième week-end de septembre à Namur, les fêtes de Wallonie ont été mises sur pied en 1923 par le Député François Bovesse.

Dès leur création, elles donnent la part belle aux chansons, à la joie de vivre mais aussi et surtout aux actes de reconnaissance et de piété.  Le CCW peut également s’enorgueillir d’avoir ressuscité le folklore namurois.

Le pèlerinage au cimetière de Belgrade est un signe à caractère hautement patriotique dédié aux héros de la révolution de 1830 et aux morts des guerres 14/18 et 40/45.

En 1952, deux cantiques en wallon sont exécutés par la chorale des XXII en l’église Saint-Jean. C’est la première entrée officielle du wallon dans la liturgie, c’est le départ de la célèbre Messe en Wallon du lundi des fêtes.

Quelques années après, Namur li Glote nous arrive et offre, tout en les remettant à l’honneur, avisances et fricassées.

Les Walloniades, jeux populaires divertissants amènent chaque année un public de plus en plus nombreux et offre aussi une alternative agréable au tout à la boisson. Les épreuves sportives basées sur des jeux anciens pratiqués autrefois aux fêtes n’ont depuis cessé de croître, toujours dans la bonne humeur.

Aujourd’hui, le Comité Central de Wallonie organise de nombreuses activités : Route des Plaques et du Patrimoine, Levers des couleurs dans les villages, Messe en Wallon, Mise à l’honneur du Folklore, Nameur Li Glote.

   

Corso de Jambes

Créé en 1920, le Corso, à l’origine un corso fleuri, se déroule le lundi de pentecôte. 

Les artères principales de Jambes vivent alors aux rythmes des groupes musicaux, folkloriques et carnavalesques venus des quatre coins du monde pour le plus grand bonheur des petits et grands.

L’après-midi, admirez le cortège. Une dizaine de chars sillonnent les rues et vous proposent des chorégraphies uniques.

   

Concours de menteurs

Incontournable rendez-vous des 40 Molons. Le premier samedi de septembre, nous ouvrons à tout un chacun le droit de « mentir » en toute impunité, pour le plaisir ou la fantaise, pour le bon mot, pour le folklore.

C’est aussi l’occasion pour les Molons d’adouber les nouveaux venus qui sont tenus de venir déclamer une « craque » sur le siège du Menteur.

Que ce soit en wallon ou en français, les menteries sont évaluées par un jury composé pour l’occasion.  Il élit alors, pour un an, le « Prince-Président des Menteurs » ou la « Princesse Présidente des Menteurs ».

   

   

   

Challenge Daniel L’Hoir

Le Challenge Daniel L’Hoir (du nom d’un de nos défunts Présidents) est un concours de Menteries pour Juniors de 8 à 14 ans.  

Il se déroule traditionnellement au mois de mai, un samedi.  Les enfants y sont invités pour venir, à la manière des aînés, s’essayer à la joute oratoire.

Ils y sont départagés par un jury composé pour l’occasion.

Comme pour les aînés, les menteries sont reçues en wallon ou en français.

  

   

   

   

   

Sainte Cécile

A l’époque de la Sainte Cécile, fêtée le 22 novembre, les Molons participent à la Messe à la Gloire de Ste Cécile, Sainte Patronne des musiciens et musiciennes. 

Cette messe a été chantée pendant des lustres en l’église St Joseph de Namur avant de migrer, pour cause de travaux, vers la Paroisse Saint Nicolas de Namur.

Actuellement, les Molons ont décidé de quitter leur ville et de se rendre dans les églises des paroisses périphériques du Grand Namur pour y faire célébrer cette messe qui est traditionnellement dite en wallon. 

L’aumônier des Molons préside cette célébration.

A l’issue de la Messe, les Molons prennent part à leur banquet annuel, point d’orgue de l’année.  Au cours de ce banquet, deux plats traditionnels sont servis.  « Li salade aus crètons »  (la salade aux crètons) et « li sope au kèwis » (soupe à la queue de bœuf) anciennement considérés comme des plats de pauvres

   

   

   Les grands feux

Comments are closed.