Groupe folklorique

Dans les guinguettes du bord de Meuse, sous les gloriettes fleuries, il n’était pas rare d’entendre pousser la chansonnette.  Un certain Nicolas Bosret, musicien aveugle, était particulièrement actif dans ce domaine.

Il est dès lors naturel de retrouver Nicolas BOSRET parmi les fondateurs de la Société et surtout, premier directeur musical de l’orchestre qu’il met rapidement sur pied et auquel il impose un instrument commun «  Li flûte à l’agnon » (précurseur du mirliton).

En 1851, BOSRET écrit « Le Bouquet de la Mariée » qui deviendra «  Li Bia Bouquet » (hymne officiel de la Ville de Namur ) et, au même titre que de nombreux Molons, il écrira les plus belles chansons du répertoire de la Société.

Habillés de leur costume aux couleurs rayonnantes, les Quarante Molons mettront du temps à se produire en public, sur une estrade trapézoïdale, mais dès lors qu’ils l’auront fait, ils deviendront l’orchestre incontournable de Namur.

Comments are closed.